L’initiation

La Franc-Maçonnerie est une démarche initiatique, qui s’appuie essentiellement sur la connaissance de soi-même, des autres hommes et femmes, et du monde dans lequel ils vivent.

La Franc-Maçonnerie est un chemin de perfectionnement personnel et spirituel, développant l’esprit, le corps et l’âme.

La progression initiatique s’effectue par degrés qui sont présentés dans différentes cérémonies semblables aux mystères du théâtre médiéval.

Initiation de Mozart

Initiation de Mozart

 

Chaque degré se rapporte à des moments clés de notre existence humaine : naissance, éducation, âge adulte, fin de vie par exemple…

Physiquement, quand nous naissons, nous passons de l’obscurité à la lumière. De même, la « naissance » maçonnique, dénommée le premier degré, le début de l’initiation, nous fait passer des ténèbres de l’ignorance, à la Lumière de la Connaissance, c’est à dire à la connaissance de nous-mêmes. « Homme, connais-toi, toi-même et tu connaitras l’univers et les dieux1».

bandeau

Passage sous le bandeau

Le premier degré en maçonnerie commence par la simulation des « Ténèbres » de l’ignorance en plaçant physiquement le candidat dans le noir. Par cette voie, on l’aide à comprendre le pouvoir et la valeur de la lumière, à l’apprécier et la chercher dans son coeur. Dans le jargon des tailleurs de pierres, chacun est une pierre brute qui se taille pour construire sa propre personnalité, responsable de ses actions et de son destin.

Les degrés suivants approfondissent les connaissances et la tradition maçonniques. Ils contribuent tous au développement personnel de chacun.

Que représente l’initiation maçonnique au XXIsiècle ?

Tout cela dépend de chacun. Certains disent qu’il est possible de reconnaître un Franc-Maçon par son caractère, son comportement dans la vie, sa spiritualité. Mais la plupart des Francs-Maçons diront que devenir Franc-Maçon les aide à mieux se réaliser, à s’améliorer moralement et intellectuellement, à donner du sens à leur vie, à améliorer leurs relations avec leurs amis et leur famille, à donner du sens à des choses qui étaient pour eux, auparavant confuses ou difficiles et acquérir de nouvelles forces pour bâtir un monde meilleur.

_________________________________________________________

1-Attribuée à Socrate – « Gnôthi Seauton » en grec ou encore “Nosce te ipsum” en latin ornait le fronton du temple de Delphes.

© 2020 LE DROIT HUMAIN INTERNATIONAL

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?